Tous ceux qui désirent faire eux-mêmes la plomberie de maison possèdent beaucoup de choix à leur disposition en ce qui concerne le type d’installation sanitaire à monter. En général, une bonne installation sanitaire doit être effectuée par un plombier expérimenté pour éviter les désagréments dus à un réseau de plomberie non conforme.

Construction neuve : où installer le réseau sanitaire ?

Lors d’une nouvelle construction, il vaut mieux placer les tuyaux du réseau de plomberie dans le vide sanitaire, c’est la meilleure solution. Ainsi, toute intervention ou tout dépannage faits par un plombier à Paris pourra s’effectuer facilement sans aucun problème.

Qu’est-ce que la plomberie sanitaire ?

La plomberie sanitaire concerne le réseau de distribution de l’eau potable (froide ou chaude) et l’évacuation des eaux usées d’une maison ou d’un appartement. Beaucoup de facteurs entrent en jeu avant que vous puissiez bénéficier d’une eau potable à partir de votre robinet et de tous les matériels sanitaires. Légalement, ce système est soumis à des règles consultables sur Internet et auquel toute installation normale devra se conformer.

Astuce pour une mise en place d’un réseau sanitaire

Il est important lorsque vous faites une installation de plomberie de tirer un tuyau d’alimentation par pièce utilisant de l’eau sanitaire : un pour la salle d’eau, un pour les toilettes, un pour la cuisine… ceci pour l’eau froide comme pour l’eau chaude. L’avantage d’un tel système est de limiter le nombre de raccords de plomberie et de joints, et en cas de réparation, il suffit de couper l’alimentation de la pièce concernée pour effectuer un dépannage.

Le compteur d’eau et le traitement des eaux potables

C’est à partir du compteur d’eau que commence l’installation. Après lui, vous devez placer un clapet anti retour pour éviter un retour des eaux usées dans le réseau commun. Vous pouvez aussi insérer un antibélier dans votre réseau, c’est un système qui réduit les bruits occasionnés par les « coups de bélier » dans votre installation.

Suivant la valeur de la pression d’eau à votre robinet, il faut placer un réducteur de pression ou un surpresseur lorsque celle-ci est trop forte ou insuffisante.

Nourrice en eau froide ou chaude

L’arrivée d’eau à partir du compteur est connectée vers un collecteur (ou nourrice) d’eau froide, et celui-ci distribue l’eau potable vers chaque pièce qui en a besoin. Il alimente aussi le chauffe-eau qui produit de l’eau chaude sanitaire. Celle-ci sera collectée par une nourrice d’eau chaude qui à son tour la distribuera vers les pièces concernées (cuisine, douche, etc.).

Tuyauterie et canalisation

Il s’agit cette fois de conduits amenant l’eau froide ou chaude sanitaire vers les différents appareils et instruments de plomberie sanitaire. Pour une alimentation, les tuyaux ont généralement des diamètres extérieurs de 12 à 16 mm et peuvent être en PER, PVC surchloré, cuivre ou en laiton. Tandis que pour une évacuation, les eaux-vannes (WC et toilettes) nécessitent de tubes PVC de diamètre 100 mm et les eaux usées (cuisine, douche…) ont besoin de tuyaux PVC de diamètre 40 ou 50 mm.

Raccords et joints en plomberie

Les raccords servent à connecter en eau potable les différents matériels sanitaires existants dans le réseau de plomberie. Pour un bon confort d’utilisation, il est alors important que les raccords doivent être propres à chaque appareil (robinet, chauffe-eau, douche, chasse d’eaux, etc.) et à chaque type de tuyau employé. Bien suivre l’avis d’un plombier paris  lors d’une jonction de tuyaux entre eux, il faut assurer l’étanchéité des joints.

La robinetterie

C’est grâce à un robinet que les usagers peuvent profiter d’une eau saine et potable. Il y a plusieurs sortes de robinet, allant du simple au robinet thermostatique qui permet d’avoir une eau à la bonne température chez soi !